A la une

Drag’n Survey, la startup française qui monte

Drag’n Survey est une startup française qui propose une solution simple mais puissante de sondage en ligne. Bien implantée bans l’Hexagone, elle ambitionne désormais de conquérir l’Europe.

Les débuts

Partant du constat que nombre d’entreprises, petites ou grandes, privées ou publiques ont besoin d’interroger leurs clients et leurs prospects sans en avoir forcément les moyens ou la réactivité, Romain Stec a commencé à réfléchir sur cette problématique en 2013. Cela a abouti à la fondation de la société Drag’n Survey en octobre 2014 puis au lancement d’une solution SaaS en février 2015 en se positionnant comme la startup pour créer un questionnaire en ligne (www.dragnsurvey.com).

La croissance

À l’heure actuelle, le site compte plus de 15 000 utilisateurs pour la majorité des PME, mais aussi des Grands Comptes dont des sociétés du CAC 40.

Le modèle économique est celui du fremium qui permet aux particuliers de créer des questionnaires gratuitement. Les fonctionnalités de base sont assez restreintes, mais restent suffisantes pour des besoins ponctuels et non professionnels. L’offre gratuite permet aussi aux TPE et PME de se familiariser avec l’outil avant de passer à une offre plus complète permettant de réellement personnaliser ses questionnaires et aussi de gérer les droits d’accès entre les collaborateurs d’une même entreprise.

En termes de sécurité, sujet toujours sensible, la plateforme offre toutes les garanties avec l’utilisation par exemple de certificats SSL. L’ouverture de façon générale des systèmes d’information des entreprises aux applications extérieures, incontournables désormais avec le Cloud Computing, rend beaucoup plus audible l’offre de Drag’n Survey auprès des responsables informatiques.

De plus, la certification, avec notamment la norme ISO 9001 sur le management de la qualité qui oblige à mesurer régulièrement la satisfaction client, soutient un marché en pleine croissance.

Les ambitions

Avec un chiffre d’affaires en forte hausse depuis deux ans, Drag’n Survey a des ambitions internationales, au moins européennes. Sur le plan géographique, la société tente de se développer dans les pays anglo-saxons et en Europe de l’Est, avec la Pologne comme plaque tournante.

Elle compte actuellement une dizaine de collaborateurs basés en France qui assurent entre autre une hotline avec un rappel dans la demi-heure, mais surtout ne cessent de faire évoluer l’offre technologique.

Dans cette optique, Drag’n Survey s’appuie sur un club utilisateur trié sur le volet qui permet à la R et D de déployer de nouvelles fonctionnalités avec le client à la fois comme point de départ et comme point d’arrivée.

À terme, en s’inspirant des principes du lean startup, c’est bien une position de leader sur le marché qu’ambitionne cette plateforme innovante et dynamique.